Lundi 26 Août 2019 - Sensations Normandie

Muse

Muse

Créé en 1997, le trio britannique Muse s'affirme dès son premier album comme l'un des groupes les doués de sa génération. Dans la tradition du rock lyrique, le groupe développe un style se jouant de la tension entre accalmies précaires et saturations. Elaborant un son distinctif aux influences très éclectiques, Muse sort en 2003, Absolution, un troisième album qui conforte son statut de groupe actuel majeur. Trois ans plus tard, Black Holes and Revelations s'avère une machine à tubes. Muse connaît une popularité croissante qui culmine en 2009 avec l'album The Resistance et deux dates sold out au Stade de France l'année suivante. Parvenu au sommet de la popularité, Muse se produit lors de la cérémonie de clôture des Jeux  Olympiques de Londres le 12 août 2012 où il interprète « Survival », hymne officiel de ces olympiades. Ce premier titre annonce The 2nd Law qui sort le 1er octobre 2012 et marque une évolution de Muse vers un son marqué par l'electro.

Elèves du même lycée de Teignmouth (Devon, sud-ouest de l'Angleterre), trois adolescents impliqués dans différents groupes décident de rassembler leurs qualités. C'est ainsi que le batteur Dominic Howard (né le 7 décembre 1977) et le guitariste Matthew Bellamy (né le 9 juin 1978) proposent à Christopher Wolstenholme (né le 2 décembre 1978) - initialement batteur, mais qui doit apprendre la basse pour intégrer le trio - de les rejoindre ; ensemble, ils forment Gothic Plague, transformé en Fixed Penalty puis Rocket Baby Dolls, en 1994.

En 1997, le trio abandonne les études, change de nom et devient Muse. Le groupe participe bientôt à un tremplin du type Battle of the bands qu'il remporte, à sa grande surprise. Fort de ce succès, Muse quitte Teignmouth et donne quelques concerts, jouant notamment à Londres ou Manchester. Une rencontre avec Dennis Smith, du label Sawmills, leur permet d'obtenir deux journées d'enregistrement dans son studio des Cornouailles (dans lequel Oasis a enregistré) que le groupe remboursera s'il obtient un contrat. S'ensuivent deux EP chez Dangerous Records. Le second, Muscle Museum, attire l'attention de la presse spécialisée. La carrière de Muse est sur le point de décoller.

Dennis Smith, confiant en ses poulains, leur imagine une carrière fulgurante et décide même de créer Taste Media, société de production uniquement dédiée au trio. En 1998, lors d'un concert devant des professionnels de la musique à Manchester puis une apparition au CMJ Festival de New York, Muse séduit le label Maverick, qui leur fait signer un contrat la veille de Noël (grâce à l'homme qui avait repéré les Deftones à Los Angeles, quelques années auparavant). Représenté par plusieurs labels selon les pays, dont Mushroom pour l'Angleterre, Muse n'a pas encore sorti d'album, mais le terrain est préparé.

Lire la suite sur music-story.com