Mercredi 20 Mars 2019 - Sensations Normandie

Christophe Willem

Christophe Willem

Christophe « Willem » Durier est natif d'Enghien-les-Bains, en région parisienne, où il a vu le jour le 3 août 1983. Dès l'âge de sept ans, le petit Willem montre des prédispositions pour la musique, en particulier le blues et le jazz qu'il tapote au piano en chantant. Adolescent, il intègre une chorale de gospel ; c'est dans ce cadre qu'il se fait remarquer pour un petit rôle dans le film Alive (2004) dont la vedette principale est Maxim Nucci (le mari de la chanteuse Jenifer). Cet épisode sans conséquence immédiate le reconduit à ses chères études (en licence de communication).

Le déclic qui le fera gravir les échelons de la célébrité est dû à sa s?ur jumelle Isabelle qui l'inscrit à l'audition toulousaine de l'émission La Nouvelle Star, édition 2006, lors de laquelle il interprète le tube de Des'Ree, « Strong Enough », avec son look et sa nonchalance coutumière. Le grand chanteur à lunettes détonne particulièrement auprès des milliers de candidats branchés faisant leur numéro. De ce jour de novembre 2005, il a conservé le surnom de « La Tortue » attribué par la chanteuse et comédienne Marianne James. Et gardé le nom de « Willem » qu'il avait dans Alive.

Peu à peu, les téléspectateurs découvrent ce phénomène hybride qui peut tout aussi bien se caler dans du Plastic Bertrand (« Ça plane pour moi »), de la country, du R&B (Whitney Houston), ou du Polnareff (« Goodbye Marilou »). Chacune de ses prestations impressionne le jury qui en fait son favori, et le public qui le supporte via un intense « buzz » internet. Logiquement, il ressort victorieux face à la chanteuse soul & gospel Miss Dominique, avec une proposition de Sony Music à la clé.

Sans tarder sort le premier single, sa version du classique américain « Sunny » (Bobby Hebb, 1966). Le premier album Inventaire est disponible le 16 avril 2007, avec au sommaire des collaborations de Katerine, Zazie, Bertrand Burgalat et Valérie Lemercier. Après le premier single « Elu produit de l'année », le suivant aux accents disco, « Double je », se hisse en première position des ventes en France et en Belgique ; l'album se transforme en Double Platine, et la tournée qui suit s'effectue à guichets fermés, de la Belgique à la Suisse et dans toute la France, incluant des dates au Bataclan, à La Cigale, à l'Olympia, et au Zénith de Paris. Le chanteur est ensuite récompensé à la cérémonie des NRJ Music Awards par les trophées de « Révélation française de l'année » et « Meilleur album francophone ».

Lire la suite sur music-story.com