Mercredi 15 Juillet 2020 - Sensations Normandie

décisions prises lors de la commission permanente du Département de l'Eure

Aide départementale aux commerces de proximité : oups !

Le 10 décembre 2018, l'assemblée départementale décidait de reconduire l'aide départementale en faveur des commerces de proximité avec toutefois deux nouveaux aménagements :

l'obligation pour la commune de délibérer précisant la situation du commerce et sollicitant l'aide départementale ;
l'aide étendue à neuf types de commerces supplémentaires.

113 communes ont fait parvenir leur délibération avant le 15 juillet 2019, date limite pour prétendre à l'aide. Les nombreux courriers, mails… envoyés par le Département aux communes pour les informer du nouveau dispositif, ont fait bouger une trentaine de communes supplémentaires. Mais certaines ne se sont toujours pas manifestées et leurs commerces ne pourront, théoriquement, pas bénéficier de l'aide départementale.

En 2018, 652 commerces eurois ont bénéficié de l'aide départementale.

 

À savoir :

Les commerces de proximité qui respectent les conditions demandées pour obtenir l'aide  pourront déposer leur demande d'aide sur le portail " https://vosaides.eure.fr" dès la réception des rôles fiscaux, jusqu'au 30 juin 2020. Ils se verront alors attribuer une subvention égale à la moitié de la part départementale de la TFPB 2019 dans la limite de 1 000 €.

 

Le Département "se bat" contre la violence des jeunes

Du décrochage scolaire à la prévention de la radicalisation en passant par les phénomènes de violence, le Département s'engage pour lutter contre la violence des jeunes.

Les deux dernières réformes relatives à la protection de l'enfance ont conforté le rôle de la prévention spécialisée dans les missions de prévention et de protection confiées au Département qui vient d'attribuer une subvention de 50 000€ aux 10 projets retenus en faveur de la prévention et de la protection de l'enfance.

 

Afin de renforcer sa politique d'intervention dans les quartiers politique de la ville, le Département souhaite accentuer le développement d'actions visant à :

- renforcer les liens sociaux et familiaux ;
- améliorer le cadre de vie des habitants ;
- développer des actions d'éducation à la citoyenneté ;
- promouvoir la laïcité et de la lutte contre la radicalisation ;
- prévenir la délinquance.

 

Après l'appel à projet, dix porteurs de projets ont été retenus pour mettre en place leurs actions de proximité au profit de la population des quartiers politique de la ville situés dans les communes d'Evreux, Louviers, Val-de-Reuil et Vernon.

 

Les cinq objectifs prioritaires d'intervention du Département

- favoriser l'apprentissage de la citoyenneté et de la laïcité en combattant les phénomènes de violence et de délinquance
- participer à la prévention de la radicalisation
- participer à la lutte contre le décrochage scolaire
- accompagner les parents à mieux assurer leurs responsabilités d'autorité et d'éducation,
- accompagner les jeunes dans les démarches liées à l'insertion professionnelle.

 

En Bref

Routot : l'ancienne gendarmerie vendue aux enchères

A l'heure où la nouvelle gendarmerie est inaugurée, l'ancienne gendarmerie située au 31 rue du Docteur Collignon à Routot, d'une superficie totale de 5 000 m², a été proposée à la vente aux enchères en ligne du 24 au 26 juin 2019.

Au terme de cette commercialisation, il a été étudié les deux offres reçues.

L’offre la mieux-disante a été proposée au prix de 331 600 €.

 

69 000 € pour le Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine

Le Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine véritable poumon vert du département est né en 1974. Le périmètre du Parc couvre 99 000 hectares pour une population totale de près de 110 000 habitants, soit 93 communes (depuis Canteleu jusqu’à Saint-Vigor-d’Ymonville et depuis Yvetot jusqu’à Pont-Audemer).

Le Département de l'Eure est un des principaux financeurs. Le Département vient d'attribuer une subvention de 69 000 € au Parc dans le cadre de son programme d'actions 2019.