Vendredi 10 Juillet 2020 - Sensations Normandie

Evolutions des châteaux à motte en Normandie orientale


Le développement et l’évolution du château à motte en Normandie orientale (XIe-XIIe siècles)

Dans le cadre de recherches sur les fortifications castrales d’agglomérations, Thomas Guérin inventorie et compare les châteaux à motte en Normandie orientale entre les XIe et XIIe siècle.

Pour y parvenir il a eu recours à des relevés topographiques et cartographiques qui lui permettent d’esquisser un panorama morphologique et chronotypologique. Ces travaux mettent en évidence le développement et l’évolution de ce type de fortification en Normandie orientale, mais aussi le rôle clef des agglomérations dans cette diffusion. Depuis les châteaux "à grands tertres", modèles précurseurs, jusqu’au château à motte «classique», émergeant lors de la Conquête de l’Angleterre par Guillaume-le-Conquérant, les études de terrain associées à des données historiques autorisent l’élaboration d’une chronotypologie dont les jalons ouvrent des perspectives intéressantes en termes de datations.

Le château à motte «classique», type castral assez stable, s’impose comme un stéréotype dont la diffusion s’étend rapidement au point d’entraîner la modification de vieux châteaux en vue de leur adaptation à ce modèle de référence. Parallèlement, il entraîne l’apparition de nouveaux châteaux, à la morphologie plus encline à l’adaptation ou à la déformation. Pratiquement abandonné à la toute fin du XIIe siècle, le château à motte connaît parfois des évolutions massives qui compliquent sa lecture.

Thomas Guérin est archéologue et administrateur du Centre de Recherches Historiques et Archéologiques de Normandie.

 

- Mardi 10 décembre à 20h30

- Espace Marie-Louise Hémet-Maison des Associations, Bernay, Salle 1, Entrée gratuite

- Auditeurs extérieurs à l’association bienvenus.

Renseignements 06 60 69 15 95