Mercredi 27 Mai 2020 - Sensations Normandie

Un Campus d’excellence international des énergies bientôt en Normandie

Hervé Morin, Président de la Région Normandie, et Christine Gavini-Chevet, Rectrice de la région académique Normandie, Rectrice de l’académie de Normandie, Chancelière des universités, ont officiellement présenté, ce jour, à l’INSA Rouen Normandie de Saint-Etienne du Rouvray, le projet de Campus d’excellence international normand des énergies (CEINE), en présence de Françoise Guégot, Vice-présidente de la Région Normandie en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche, et de Marie Guguin, Vice-Présidente en charge des ressources humaines.

 

Porté collectivement par la Région, l’Académie de Normandie et les industriels du secteur de la filière énergie, l’enjeu de ce projet est de proposer, à l’échelle de la Normandie, des parcours d’excellence au rayonnement international et en adéquation avec les besoins du marché de l’emploi. Après une première étape de préfiguration (septembre 2020 – septembre 2024), le CEINE, installera son siège sur le site du « Campus du futur » à Bourg-Achard, pour lequel la Région a engagé un projet de construction.

 

« Avec plus de 36 000 emplois et une contribution au développement  économique du territoire à hauteur de 2 milliards d’euros par an, la Normandie, se situe au 1er rang des régions métropolitaines pour la filière énergie. En outre, les perspectives liées au développement des Energies Marines Renouvelables (EMR) laissent envisager d’importants besoins en recrutement dans ce secteur. C’est pourquoi la Normandie a décidé de porter collectivement un projet ambitieux pour le secteur de l’énergie, où son leadership est reconnu, en proposant un Campus d’Excellence International Normand des Énergies (CEINE). Projet éducatif innovant, il place la formation des jeunes professionnels comme une des conditions clé de la réussite des grands projets industriels sur le territoire » a déclaré Hervé Morin, Président de la Région Normandie.

 

Proposer des parcours d’excellence en adéquation avec le marché de l’emploi

Dans le cadre d’une coopération renforcée entre la Région, l’Académie de Normandie et la filière de l’énergie, le Campus d’excellence international normand des énergies (CEINE), permettra de proposer des parcours de formation en adéquation avec les attendus de l’emploi, avec une réévaluation permanente des besoins en compétences permettant de faire face aux évolutions des métiers.  

Dans le cadre de ce projet, l’ensemble des établissements du territoire dispensant des formations dans le domaine des énergies – ils sont près de 70 en Normandie – seront mis en réseau afin de construire un continuum éducatif BAC -3/ Emploi, articulant l’enseignement scolaire, l’Enseignement Supérieur et Recherche (publique et privé) ainsi que la formation professionnelle.

Ce projet prévoit notamment  la fusion des deux Campus des Métiers et des Qualifications des énergies déjà existants en Normandie, l’un basé aux lycées Descartes et Maupassant de Fécamp, l’autre porté par le lycée polyvalent Alexis de Tocqueville de Cherbourg. 

 

Renforcer l’attractivité des métiers de l’énergie et faire rayonner la formation normande à l’international    

La prévision de départs en retraite prévus dans les prochaines années sur certaines fonctions, et, en particulier, sur certaines compétences sous tension ou certains secteurs (nucléaire), nécessite de développer l’attractivité des métiers de la filière énergie. Il s’agira de l’un des objectifs majeurs poursuivis par le futur Campus d’excellence international des énergies.

 

Une cartographie prospective, réalisée en 2019, a notamment permis d’identifier 12 métiers en tension :

-  Soudeur-chaudronnier

-  Opérateur de conduite d’installation (Bac Pro)

-  Installateur électrique (bac pro)

-  Installateur thermique (bac pro)

-  Technicien d’intervention réseau (bac +2)

-  Technicien d’exploitation énergie (bac +2)

-  Technicien de maintenance systèmes énergétiques (bac +2)

-  Technicien en radio protection (Bac +2)

-  Technicien Hygiène Sécurité Environnement (bac +2)

-  Chargé d’affaires

-  Ingénieur d’étude (Bac+5)

-  Ingénieur en performance énergétique (bac +5)

 

Des actions ciblées seront, par ailleurs, mises en place à destination des femmes qui ne représentent que 16 % des effectifs de la filière.

Il s’agira aussi pour le CEINE de faire rayonner la formation normande dans les énergies à l’international en vue de de favoriser une véritable mobilité des compétences, de renforcer l'employabilité des jeunes à l’international mais aussi de soutenir le développement de l’activité de la Normandie à l’international. Le CEINE aura aussi pour mission d’enrichir la coopération éducative et de recherche internationale par des programmes d’échanges.

Enfin, les compétences liées au numérique étant plébiscitées par les entreprises, le CEINE œuvrera pour l’intégration du numérique dans l’ensemble des cursus de formation liés aux énergies.

 

 

Un projet qui pourrait bénéficier du soutien du Programme d’Investissement d’Avenir (PIA)

Pour soutenir l’ambition de ce projet innovant, un consortium de partenaires s’est constitué autour d’une demande de financement au titre du Programme d’Investissement d’Avenir (PIA) qui soutient l’émergence des Campus des Métiers et Qualification d’Excellence en France.
11,5 millions de financement sont attendus au titre du PIA pour ce projet d’un montant prévisionnel de 23 millions d’euros. Les partenaires privés devraient quant à eux financer le projet à hauteur de 37 %.

Ce consortium, qui a vocation à s’élargir, réuni aujourd’hui les acteurs suivants : la Région Normandie, l’Académie de Normandie, EDF, l’INSA, le CESI, l’ESIGELEC, l’Université de Rouen et KTM Advance, une entreprise spécialisée dans les solutions numériques éducatives.

 

Le calendrier

Dans un premier temps, l’enjeu sera de donner une réelle identité au CEINE pour offrir un accès attractif et lisible aux parcours de formation dans le domaine de l’énergie.

Il s’agira au cours de cette première étape de préfiguration (septembre 2020 – septembre 2024) de :

-       consolider l’installation du CEINE en structurant le réseau des acteurs de la formation ;

-       développer une ingénierie pédagogique performante et les outils numériques adéquates ;

-       concevoir et formaliser des outils de promotion des métiers adaptés ;

-       développer les partenariats internationaux.

 

A compter de septembre 2024, le CEINE, installera son siège au cœur de la Normandie, sur le site du « Campus du futur » à Bourg-Achard, pour lequel la Région a engagé un projet de construction (*).

A partir de cette date, les premières formations ou modules complémentaires identifiés dans le cadre de l’ingénierie pédagogique seront mis en place.