Samedi 21 Septembre 2019 - Sensations Yvelines

Un Zeste d'Infos

Le blog

Ma poussette à Paris

Aucune maman et aucun papa, qui a un enfant en bas âge, ne vous dira le contraire : il est difficile, voire même parfois impossible, de se promener en famille avec une poussette dans Paris, de visiter un musée, de prendre un verre en terrasse ou dans un bar... etc C'est en partant de ce constat que Stéphanie Miloche a écrit son livre "Ma poussette à Paris" aux éditions Jacob-Duvernet.

Ce livre recense tous les bons plans, les bonnes adresses, dans tous les arrondissements de Paris, pour permettre à tous les parents, qui ont de jeunes enfants, de pouvoir profiter pleinement de la capitale. Et pour écrire son livre Stéphanie Miloche n'a pas hésité à visiter chaque lieu, chaque restaurant, chaque exposition, chaque musée, dont elle parle... en famille et de façon anonyme !

Plus d'infos : http://mapoussetteaparis.blogspot.fr/

Retrouvez Stéphanie Miloche dans "Un Zeste d'Infos", dimanche 24 mars, à partir de 19h, sur Sensations. Elle répondra aux questions de Nicolas Kirilowits.

Dimanche 24 mars : le sommaire

Voici le programme de votre magazine d'actualité "Un zeste d'infos" : la journée internationale de commémoration de l'esclavage, le commerce équitable, les bonnes adresses pour se promener dans Paris avec ses enfants, l'humour décalé de la chanteuse GiedRé et la découverte de Barcelone.

Zoom sur l'actualité avec Nolwenn Le Calvé. Les films américains sur l'esclavage font un carton au cinéma. Nous nous intéresserons aux différences entre les Etats-Unis et la France dans le processus d'abolition.

Mode de vie avec Nicolas Kirilowits. De la transparence et du respect. 2 mots pour caractériser le commerce équitable. Acheteurs et vendeurs font-ils de bonnes affaires ? Les produits sont-ils vraiment meilleurs ?

Rencontre avec Nicolas Kirilowits. Un guide de bonnes adresses pour les mamans et leurs enfants. "Ma poussette à Paris", un livre de Stéphanie Miloche, indispensable pour sortir dans la capitale en famille !

Musique avec Franck. Une chanteuse qui ne manque pas d'humour : GiedRé. Les enfants disparus, les prostituées, les pervers, les handicapés, les voisins... rien ni personne n'échappe à l'humour politiquement incorrect de cette artiste.

Voyages avec Stéphane Renard. Pour oublier qu'il fait froid au printemps, Stéphane Renard nous emmènera dans le Sud de l'Europe... en Espagne. Et plus particulièrement à Barcelone ! Tapas y mojitos mi amor ! 

Rendez-vous le dimanche 24 mars, à partir de 19h, sur Sensations Yvelines, Essonne et Normandie.

L'humour décalé de GiedRé

Des bébés congelés, des capotes, le suicide, les gros, des disparitions d'enfants... GiedRé n'épargne rien ni personne. Le ton est léger. On croirait une comptine pour enfants. Sauf que ces chansons, seuls les adultes peuvent en savourer l'humour... noir.

GiedRé est d'ogirine lituanienne. Elle arrive à Paris à l'âge de 7 ans, après avoir vécu dans un pays appartenant à l'époque à l'URSS. Son premier coup de coeur musical, elle l'a pour.. Gilert Montagné ! Lorsqu'elle le découvre sur scène, elle se dit qu'elle a trouvé sa voie :

"ça ma v'aiment bouleversé. Je me suis dit, y a plus de limites. Je me suis mise au piano... et puis après j'ai eu 15 ans et j'ai eu envie de pécho... c'était pas pas très pratique de pécho avec un piano... alors du coup je me suis dit... comme Hélène Rolles, je vais faire comme elle ! J'ai fait de la guitare."

GiedRé arrive à nous faire rire avec des thèmes graves, des atrocités dignes de la rubirque faits divers des journaux. Et pourtant, le public adhère complètement ! En concert, c'est une "tuerie" et sur internet son clip "pisser debout" a déjà été visionné plus de d'1,4 million de fois sur Youtube.

Retrouvez GiedRé dans "Un Zeste d'Infos", dimanche 24 mars, à partir de 19h, sur Sensations.

Le grand bêtisier de l'Histoire de France

Vous pensiez tout connaître de l'Histoire de France ? Vous vous imaginiez incollable sur les grands événements qui ont ponctué le passé de notre pays ? Et bien, vous aviez tort ! Avec un livre de plus de 700 pages, Alain Dag'Naud, historien, journaliste, enseignant et homme de lettres retrace 2500 ans d'histoire sous forme de... bêtisier !

Alain Dag'Naud a mis 3 ans pour boucler son ouvrage, et finalement pour lui, le plus dur n'a pas été de parler des faits les plus anciens... mais bien des plus récents. Quant à son objectif :

"C'est d'apporter un autre regard sur l'Histoire de France. C'est à dire montrer qu'on peut rire d'un certain nombre de faits, surprendre... parce que parfois on est surpris du degré de bêtise de certaines décisions. Parce que moi, ce qui m'intéresse, c'est de faire voir la réalité des gens ; des Rois par exemple. Souvent, on les présente avec des dates, avec des tas de choses comme ça. Mais dire en réalité, que par exemple, tel Roi, je pense à Louis XIII, avait un amant, que Louis XV avait à Versailles un Harem de jeunes filles... des choses comme ça, c'est beaucoup plus éclairant sur l'Histoire".

Retrouvez Alain Dag'Naud dans "Un Zeste d'Infos", dimanche 17 mars, à partir de 19h, sur Sensations. Il répondra aux questions de Nicolas Kirilowits.

 

Coluche, de l'humoriste au clown triste

Franck Stromme, un baroudeur... un touche à tout. Il débute sa carrière en 1979 comme correspondant de la presse locale ensuite, il couvre des conflits au Liban, en Bosnie, au Kosovo, se lance dans le documentaire. Mais sa passion c'est la musique, il aura l'occasion de côtoyer les stars du show-biz.

exposition sur Coluche

Il y a près de 30 ans, Franck Stromme travaillait pour une prestigieuse agence de presse photo, l'agence Magnum. C'est ainsi qu'il aura l'occasion d'approcher Coluche. Une photo le représente, le regard dans le vague, un chapeau de clown, un nez rouge, des confettis et des cotillons sur les épaules. Franck Stromme se souvient :

"C'est le clown triste. Parce que, j'ai plusieurs images de cette série, c'est le clown triste. C'est à dire même un peu au niveau du regard et... comme je le dis, le privilège de certains de nos artistes, est d'avant tout avoir su attirer le regard sur eux et pouvoir le détourner ensuite sur les autres. Et c'est vrai que sous son côté complètement "gai luron" avec les confettis, les guirlandes de papier, le chapeau de clown et son nez de clown, c'est vrai, y a un regard qui part sur les autres. Et cette photo exprime aussi toute une espèce de réflexion sur ce qu'il est réellement et une sensibilité. Et cette photo là, c'est la tristesse. C'est le clown triste. Il pleure. Il est en mal "existentiel" et là c'est vrai que c'était aussi le début des restos du coeur et il faisait beaucoup de télés pour lancer l'événement."

Retrouvez Franck Stromme dans "Un Zeste d'Infos", dimanche 17 mars, à partir de 19h, sur Sensations. Il répondra aux questions de Franck.