Samedi 30 Mai 2020 - Sensations Yvelines

Cie Légendes Urbaines au Collectif 12 à Mantes-la-Jolie

Et c'est un sentiment qu'il faut déjà que nous combattions - Cie Légendas Urbaines Jeudi 26, vendredi 27 et samedi 28 mars au Collectif 12 à Mantes-la-Jolie. Été 1981, Les MinguettesVénissieux dans la banlieue lyonnaise : vols de voitures, rodéos, incendies et affrontements avec la police au pied des barres d’immeubles…

Des rodéos se produisaient déjà à la fin des années 1970, mais ils n’apparaissaient que dans des entrefilets de la presse locale.
Est-ce parce que l’actualité était particulièrement pauvre en cet été 1981 ?
Est-ce dû à l’arrivée de la gauche au pouvoir quelques mois plus tôt ?

Toujours est-il que la couverture médiatique de ces évènements va faire basculer radicalement les représentations des quartiers populaires. Le mythe journalistique d’une banlieue désœuvrée et dangereuse naît, cet été-là, à la périphérie de Lyon… et demeure vivace aujourd’hui.
 

Choisir l’été 1981 comme hypothèse d’un point de départ de l’image médiatique de banlieue est forcément arbitraire. Toujours est-il que se cristallise certainement à ce moment-là un certain nombre d’ingrédients fondateurs du mythe de la banlieue. Les grands ensembles ne sont plus cet objet curieux à cheval entre modernité et inquiétude mais sont devenus définitivement l’image de la banlieue en balayant celle issue du XIXe siècle d’une banlieue pavillonnaire. Ils sont désormais associés à une Histoire récente de l’immigration africaine et nordafricaine.

La fin des Trente glorieuses a laissé place au chômage de masse et elle n’apparaît dans la presse qu’au travers de faits divers transformés en fait de société.
 


Quelle image avons-nous de la banlieue ? Comment émergent ces récits ? Quelles perceptions intimes avons nous de ces espaces ?
La Compagnie Légendes Urbaines met en scène la fabrique de l’information qui a produit un mythe prégnant : celui de quartiers populaires dits « dangereux » ou « désœuvrés ». Que l’on ait passé son enfance en centre-ville, dans un village ou en banlieue parisienne, chacun d’entre nous s’est forgé son rapport aux quartiers populaires à l’aune de cette représentation. 
Légendes Urbaines mène une (en)quête visant à démêler les fils de ce mythe fondateur. Sur le plateau, trois caméras, une régie, une salle de rédaction.

Les comédiens sont ici journalistes, régisseurs, monteurs. Ils filment en direct, créent des images et donc du sens. Regarder l’information en train de se faire pour ainsi déconstruire ces lieux communs qui persistent et« qu’il faut déjà que nous combattions ».
 

COMPAGNIE LÉGENDES URBAINES

Depuis sa création, la compagnie Légendes Urbaines fabrique des spectacles qui ont pour enjeu de débusquer, par le truchement théâtral, les mises en récit de « la banlieue ». Que ce soit en explorant cette frontière symbolique et géographique qu’est le périphérique ou en important les grands ensembles sur le plateau, cet objet urbain et architectural devenu l’image de la banlieue, nous développons une esthétique où l’espace théâtral est appréhendé comme le lieu de la fabrique des représentations.

Dans les deux premiers spectacles de la compagnie, apparaissait déjà en filigrane un travail de déconstruction du discours médiatique sur la banlieue. En complément et en relais du discours politique, le prisme journalistique est un producteur majeur de représentations des quartiers populaires. C’est donc une évolution logique du travail de la compagnie que de s’emparer à bras le corps de cette dimension dans les représentations de la banlieue. Et c’est un sentiment qu’il faut déjà que nous combattions je crois se propose alors d’explorer, avec malice, tant les mécanismes sémiologiques que les conditions de production de ce lieu commun journalistique.
 


Et c'est un sentiment qu'il faut déjà que nous combattions
Cie Légendes Urbaines

Jeudi 26 mars à 19h
Vendredi 27 mars à 14h
Samedi 28 mars à 15h
Collectif 12 à Mantes-la-Jolie

RÉSERVATION
Tél. : 01 30 33 22 65
Email : contact@collectif12.org

 

Collectif 12 à Mantes-la-Jolie
Friche A. Malraux
174 boulevard du Maréchal Juin - 78200 Mantes-la-Jolie

                       

 

Crédit photos : © Jérémie GASTON-RAOUL  
Affiche : Atelier Marge Design