Samedi 26 Septembre 2020 - Sensations Normandie Seine - Rouen

Alain Bazille à la barre de l’Association Nationale des Ports Maritimes Territoriaux


Ce mercredi 27 novembre 2019, l’Association des Ports Locaux de la façade Manche (APLM), réunie en assemblée générale à Paris dans les locaux de l’Association des Départements de France, a décidé de s’ouvrir aux 2 autres façades littorales, Atlantique et Méditerranée et aux départements et territoires d’outre-mer.

Alain Bazille, vice-président du Département de la Seine-Maritime et Président de l’APLM depuis 2 ans, a proposé de nouveaux statuts qui ont été adoptés à l’unanimité. Dorénavant, toujours sous la Présidence d’Alain Bazille, l’APLM devenue « Association Nationale des Ports maritimes Territoriaux » oeuvrera à l’échelle nationale.

Cette évolution correspond à une demande du gouvernement qui souhaite avoir un interlocuteur reconnu pour débattre du futur des ports locaux (sûreté, sécurité, émergence de nouveaux trafics, réglementation, etc ).

À l’origine, l’association des Ports Locaux de la Manche (APLM) avait été créée en 2007 à l’initiative des départements du Finistère, des Côtes d’Armor, de la Manche, de la Seine-Maritime et du Pas-de-Calais, tous en charge de ports départementaux avec une activité commerciale significative afin de devenir un interlocuteur privilégié, tant des autorités françaises que des ports britanniques regroupés dans une association « British Port Association » et des autorités européennes.

Le Département de la Seine-Maritime, par la voix de son Vice-Président Alain Bazille, est à l’initiative du changement de statuts de l’APLM devenue l’Association Nationale des Ports Maritimes Territoriaux qui a reçu le soutien appuyé du Président de l’Association des Départements de France et du ministre des transports. Ce dernier se félicite de cette évolution destinée à affermir le caractère maritime de la France. Présent aux assises de la Mer à Montpellier la semaine prochaine, Alain Bazille, Président de l’Association Nationale des Ports Maritimes Territoriaux, aura l’occasion de revenir sur les évolutions statutaires de cette association dont la première mission est de reprendre l’étude relative à l’impact territorial des ports territoriaux, en termes d’activités, d’emplois, de tourisme, de richesse produite, afin d’élargir le travail mené sur le littoral Manche aux autres façades littorales.