Lundi 23 Novembre 2020 - Sensations Normandie

Le collège Geneviève de Gaulle Anthonioz : inauguré ce vendredi

Le collège Geneviève de Gaulle Anthonioz, deuxième collège du Neubourg, est inauguré ce vendredi en présence du président du Département, Pascal Lehongre, du ministre des collectivités territoriales, Sébastien Lecornu et également des enfants de Geneviève de Gaulle Anthonioz, Philippe Anthonioz et Isabelle Gaggini.

Pour les 448 élèves qui depuis le 2 septembre ont fait leur rentrée dans le deuxième collège du Neubourg, l’établissement n’a déjà plus de secret ou presque. Depuis bientôt un trimestre, ils profitent pleinement d’un bâtiment de haute qualité environnementale, entièrement équipé de mobilier et de matériel neufs, dont de nombreux équipements informatiques modernes pour des usages innovants.

Construit en 18 mois sur le site du Haut-Phare, à proximité immédiate du complexe sportif, le nouveau collège du Neubourg répond à une demande forte et de longue date.

« Ce deuxième collège pour le Neubourg est une évidence. Et pourtant ce projet n’a cessé d’être différé dans le temps. A notre arrivée en 2015, nous en avons donc fait une priorité et nous l’avons placé tout en haut de notre plan d’investissement de 172 M€ qui prévoit la reconstruction de 15 collèges dans l’Eure », rappelle le président du Département, Pascal Lehongre.

 

                               

 

Un collège moderne, durable et exemplaire

En effet, depuis plusieurs années, le collège Pierre-Corneille, alors unique collège du secteur, devait faire face un sureffectif chronique, flirtant rentrée scolaire après rentrée scolaire avec les 900 élèves pour une capacité initiale de 600 places. Cette situation se ressentait également, dans une moindre mesure, dans le collège voisin de La Saussaye. Ainsi, au cours des trois prochaines années, en fonction de l’arrivée des nouveaux élèves en classe de 6ème, le nouveau collège du Neubourg va progressivement atteindre sa capacité optimale.

Collège du XXIème, le nouvel établissement du Neubourg est bien entendu totalement connecté et prêt aux usages actuels et futurs du numérique. Il répond aussi à des objectifs élevés de qualité environnementale, de performances énergétiques, de durabilité et finalement d'optimisation des coûts de fonctionnement.

Premier établissement construit après le vote par le Département de son plan pluriannuel d’investissement des collèges, le collège du Neubourg a valeur d’exemple, dans sa conception et dans sa construction. Ce chantier a permis la révision du référentiel des collèges du Département. Ainsi, les choix de conception pour la réalisation de ce nouvel établissement sont devenus la référence pour les autres opérations de reconstruction de collèges inscrits au PPI en cours.

« Des collèges plus connectés, plus numériques et mieux sécurisés : nous avons revu notre manière de concevoir un collège », confirme Sébastien Lecornu, ministre des collectivités territoriales et ancien président du Département. « Nous devons préparer l’avenir et faire de la qualité de l’éducation et des collèges un élément d’attractivité de notre territoire ».

 

Une desserte routière adaptée

Les aménagements de desserte de ce futur collège ont été les premiers travaux lancés en 2017. Fruit d’une concertation et d'un co-financement entre le Département, la commune et la communauté de communes du pays du Neubourg, ils prennent en compte non seulement les mouvements liés au collège (bus, véhicules légers et cheminements doux) mais plus largement de tout ce secteur de la ville.

 

Sous le collège, la protohistoire

L’inauguration du collège est l’occasion de présenter le travail de fouilles réalisé par la Mission archéologique départementale de l’Eure (Made) sous l’emprise foncière du bâtiment avant le lancement du chantier. Ce travail scientifique a livré les traces d’une occupation protohistorique matérialisée en particulier par la présence d’un enclos circulaire d’environ 11 m de diamètre. La présence mitoyenne de quelques incinérations en pleine terre, ainsi que la morphologie de la structure elle-même, incitent à y reconnaître une probable fonction funéraire. Dans la partie centrale de l’emprise, un bâtiment a été identifié. Il comporte en son centre une structure emboîtée laissant croire à l’existence d’un temple.

 

PPI des collèges dans l’Eure : 8 établissements seront livrés avec un an d’avance !

Le Neubourg fait partie d’un plan inédit et ambitieux de reconstruction ou de réhabilitation profonde de collèges dans l’Eure qui compte encore 15 opérations importantes d’ici 2022. Ce plan de 172,5 M€ est entré dans une phase opérationnelle marquée par le démarrage de nombreux chantiers partout dans l’Eure.

Certains ont même pris de l’avance et seront livrés avec un an d’avance voire un peu plus sur le calendrier initialement prévu. Il s’agit de :

- César-Lemaître à Vernon

- André-Maurois à La Saussaye

- campus scolaire Jacques-Daviel au Mesnil-en-Ouche

- Hyacinthe-Langlois à Pont-de-l’Arche

- Le Roumois à Routot

- Victor-Hugo à Rugles

- Simone-Signoret au Val-d’Hazey

- Marcel-Pagnol à Gravigny.

7 sont ou seront réalisées dans les délais prévus : Les 7 Epis à Saint-André-de-l’Eure ; Jean-Rostand à Évreux ; Louise-Michel à Bourneville-Sainte-Croix ; Maurice-de-Broglie à Broglie ; Le Hameau à Bernay ; Le Hamelet à Louviers ; Janine-Vancayzeele à Thiberville.

Par ailleurs, l’enveloppe initiale de 172,5 M€ TTC est à ce jour respectée avec un prévisionnel qui s’établit actuellement à 168,4 M€. Les engagements sont donc tenus au profit de la réussite des collégiens de l’Eure.