Mercredi 20 Octobre 2021 - Sensations Yvelines

Vienne 1913 : Les prémiSSes du pire au Théâtre Coluche à Plaisir

Vendredi 15 octobre au TEC Plaisir | Vienne 1913 : Les prémiSSes du pire de Alain Didier-Weill, Louise Doutreligne, mis en scène par Jean-Luc Paliès. Création 2021 en résidence au Théâtre Coluche avec le soutien de la ville de Plaisir et Conseil Régional IDF. Freud, Jung, Hitler, Klimt se croisent dans la valse insouciante de la belle société autrichienne, à l’aube des deux guerres mondiales ; entre débats psychanalytiques, réflexions sur l’art et prémices du nazisme.

Sigmund Freud reçoit sur son divan un jeune homme brillant et beau, héritier de la célèbre aristocratie viennoise. Il est atteint d’une phobie antisémite. Son docteur, Carl Gustav Jung a trouvé intéressant de l'envoyer consulter son maître. Au même moment, un jeune SDF fête ses vingt ans sur le banc d’un parc du Prater, seul avec son chien. Il survit dans un refuge et étudie le dessin à l'école des Beaux-Arts. Il signe ses dessins de son prénom : Adolf. Ces deux jeunes gens finissent par se rencontrer et vont ainsi se confronter, parallèlement et ensemble, à tous les aspects de la société et se forger quelques idéaux…

Vidéo : Jean-Luc Paliès, Oscar Clark dans le rôle d'Adolf, Florence Camoin directrice du Théâtre Coluche, réactions du public 

Sur scène, neuf comédiens incarnent les 23 personnages de cette œuvre chorale où l’on reconnaît Hitler, Klimt, Freud ou Jung. Jean-Luc Paliès a voulu composer son spectacle comme une « rhapsodie-opéra » où la musique tient une place aussi importante que le texte.

Vienne 1913 : Les prémiSSes du pire
Vendredi 15 octobre à 20h30 

980 Avenue du Général de Gaulle – 78370 PLAISIR
01 30 07 55 50 | resa.tec@ville-plaisir.fr

Accueil : mardi, jeudi, vendredi : 14h à 18h
mercredi : 9h à 18h