Lundi 26 Février 2024 - Sensations Yvelines

Un projet devenu réalité : le musée Dreyfus ouvre à Médan

Le musée Dreyfus vient d'ouvrir ses portes au grand public. Le rendez-vous officiel a été donné le 28 octobre 2021 à proximité de la Maison Zola à Medan qui rouvre également après dix ans de travaux. Le musée Dreyfus permet aux visiteurs de s’informer sur cette Affaire qui a divisé la France à la fin du 19e siècle. L’Affaire Dreyfus a secoué la France à la fin du 19e siècle. Tout le monde connait le nom, mais savez-vous exactement de quoi il s’agit ? 

Alfred Dreyfus, capitaine juif de l’Armée française, est accusé de trahison pour avoir livré aux Allemands des documents confidentiels. Il est alors condamné au bagne à perpétuité en Guyane. Il faudra attendre 8 ans pour que le soldat soit innocenté. Il s’agit d’un des plus grands scandales de la IIIe République.

Emile Zola est un auteur connu et reconnu lorsqu’en janvier 1898 il écrit « J’Accuse…! ». Paru dans le journal « L’Aurore », le texte de Zola s’élève contre l’ordre établi et l’auteur devient alors Dreyfusard. Il a vécu les dernières années de sa vie dans sa propriété de Médan. C’est tout naturellement que cette dernière accueille le premier musée Dreyfus. L’Affaire a eu un réel impact dans la vie de l’auteur. En se positionnant en faveur de Dreyfus, Zola perd de nombreux amis. Un coup dur pour l’homme qui aimait recevoir comme en témoigne son arrière petite-fille Martine Le Blond-Zola :

« Emile Zola avait un grand sens de l’hospitalité. Il aimait beaucoup recevoir à Médan. C’est d’ailleurs ici qu’avaient lieu les célèbres « Les soirées à Médan » entre la cuisine et la salle à manger. Beaucoup d’artistes ont été invités dans cette maison. »

Le musée Dreyfus se dresse à deux pas de la maison Zola. Totalement neuf, il propose un parcours moderne, ingénieux et résolument historique. Au fil des salles, les visiteurs pourront découvrir des documents rares. La photo d’Alfred Dreyfus qui figurait sur son dossier à Polytechnique, des Une de la presse de l’époque, des projections lumineuses, des enregistrements audio… Le musée navigue entre passé et présent avec brio.

Au milieu du musée, une salle est consacrée à une interprétation contemporaine de l’Affaire Dreyfus. Jean Dytar et sa BD « #J’Accuse…! » ouvre le bal et permet une approche nouvelle de l’Affaire. Philippe Oriel nous explique : 

« D’autres expositions sont déjà prêtes et attendent leur tour, mais nous avons envie de laisser chaque exposition vivre et trouver son public. »

Texte extrait(s) de Chloë Bringuier

MUSÉE DREYFUS 
26 Rue Pasteur, 78670 Medan
01 39 75 35 65 | contact@maisonzola-museedreyfus.com