Lundi 27 Mai 2024 - Sensations Yvelines

Exposition JOËL-PETER WITKIN - THE ART AND THE MANER à Rambouillet

THE ART AND THE MANER du 29 octobre au 31 décembre, au Palais du Roi de Rome à Rambouillet. Réalisée avec le centre d’art La Chapelle de Clairefontaine l’exposition présente des œuvres du photographe plasticien Joël-Peter Witkin né à New-York en 1939.

Joël-Peter Witkin pratique la photographie depuis son adolescence. D’abord photographe de guerre au Vietnam, il s’est ensuite formé aux Beaux-Arts à New York et à Albuquerque. Enfant, il fut témoin d’un accident de voiture durant lequel une fillette fut décapitée. Cette expérience, qui l’a marqué à vie, lui a donné un certain goût pour le morbide et les images étranges, parfois même «monstrueuses ».

Mais surtout, Witkin est un artiste immensément cultivé, nourri des chefs d’œuvre de l’art occidental. Les techniques qu’il utilise sont d’une grande variété et chacune de ses photographies a fait l’objet d’une longue réflexion et d’une patiente élaboration. Ses photographies sont grattées, attaquées à l’acide, brûlées, recouvertes de collages ou de gestes picturaux. Artiste reconnu, Witkin a notamment été exposé au MoMA de New-York et à la Bibliothèque nationale de France. Il vit au Nouveau Mexique.

UNE ŒUVRE SINGULIÈRE ET TROUBLANTE

Joël-Peter Witkin questionne nos croyances, religieuses et humaines ; son œuvre est dérangeante, mais spirituelle et humaniste. A l’âge de six ans, Witkin fut témoin d’un accident de voiture durant lequel une fillette fut décapitée. Cette expérience lui a donné un certain goût pour le morbide et les images étranges, parfois même « monstrueuses ». Né d’un père juif et d’une mère catholique, l’artiste a par ailleurs hérité de la foi et de la pratique maternelle, bien que son « métissage » sous-tende encore aujourd’hui toute une partie de ses réflexions.

Ainsi, conformément au récit biblique de la Création, ses « monstres » ne sont que des corps à la beauté particulière : « Dieu vit tout ce qu’il avait fait ; et voici : cela était très bon ». Ses représentations de corps altérés sont autant de références à ceux du Christ et des martyrs. Chacun d’eux, comme le Serviteur souffrant du prophète Isaïe, si défiguré qu’il ne ressemblait plus à un homme, est ainsi glorifié.

Il y a, chez Witkin, une véritable valorisation du corps en tant que lieu de médiation entre l’humain et le divin. L’artiste, qui se tient dans un entre-deux, nous invite à réfléchir sur ce qu’est le beau, la normalité. Il interroge aussi notre rapport au temps, à la mort, en s’inscrivant dans la tradition de la peinture de Vanités. Crânes, squelettes, cadavres mêmes, le rappellent : Memento mori, souviens-toi que tu meurs


Joel-Peter Witkin / The Kiss, "Le Baiser," New Mexico, 1982 Etherton Gallery

AUTOUR DE L'EXPOSITION

Apéro-patrimoine
A quoi sert l'histoire des arts ? Peut-on tout exposer ?
Vendredi 18 novembre à 19h Palais du Roi de Rome, entrée côté cour
En présence de Baudoin Lebon, fondateur de la galerie Baudoin Lebon à Paris et du centre d’art La Chapelle à Clairefontaine-en-Yvelines.

L’œuvre de Joël-Peter Witkin peut parfois paraître éminemment choquantes. L’artiste ne recherche pourtant pas la provocation gratuite. Ses photographies sont notamment nourries de références à des œuvres connues ou à des archétypes iconographiques. L’histoire des arts joue ainsi un rôle clef dans l’appréhension de son travail. Comme l’œuvre de Witkin, cette discipline nous permet de mieux comprendre le monde, de garder l’esprit ouvert. Elle nous ouvre à la diversité et stimule notre créativité. Elle permet de mieux saisir « l’utilité » de l’art lui-même. C’est peut-être cela qui justifie d’exposer des œuvres aussi étonnantes. Et vous, qu’en pensez-vous ? 

Visites-conférences 
Dimanches 6 et 20 novembre, et 4 décembre à 15h
Palais du Roi de Rome, accueil du musée

Un guide-conférencier vous aide à mieux comprendre l’œuvre de Joël-Peter Witkin, toute à la fois dérangeante et passionnante. Vous découvrirez une œuvre généreuse, féministe et même spirituelle, refusant toute hypocrisie et faux-semblant. 

A L'ATTENTION DES PARENTS

Quelques photographies peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes.
Entrée libre et gratuite

Palais du Roi de Rome
52-54, rue de Gaulle - 78120 Rambouillet
01 75 03 44 50