Samedi 24 Février 2024 - Sensations Yvelines

Aux futurs ancestraux, de l'art numérique au jeu vidéo - Guyancourt

Exposition Art & Jeux : Vers des futurs ancestraux, Des savoirs ancestraux au numérique, jusqu'au 12 mars 2023 salle d'exposition à Guyancourt. Entre installations photo, dessin, performance, installations vidéo, immersif, interactif et jeu vidéo, Aux futurs ancestraux réunit le travail d'artistes, illustratrices, enseignantes, chercheuses, pour une invitation à renouer avec ce qui nous relie à nos futurs ancestraux : le vivant. 

Le marché mondial des jeux est encore dominé par l’Europe, les États-Unis et le Japon. C’est pourquoi, l’exposition « Aux futurs ancestraux » adopte une perspective décoloniale sur l’art et les jeux afin de se faire l’écho d’œuvres conçues à la périphérie de cette culture globale et globalisante.

Aux futurs ancestraux nous immerge dans d’autres types de représentations, paysages, récits et cosmogonies et cherche à décoloniser notre imaginaire par la co-construction de récits nés de la rencontre entre tradition orale, savoirs endogènes et univers virtuels des jeux vidéo.

Ce dialogue nécessaire entre différents modes de connaissance nécessite un changement de paradigme. La science et la pensée humaine ne sont plus les seules sources de connaissances ; il est désormais possible de penser à des connaissances « au-delà de l’humain » (Eduardo Kohn). « Cela implique que la nature pense, que les animaux pensent, et que les non-humains peuvent nous enseigner des techniques et des connaissances, en changeant de perspective.» (Viveiro de Castro).

Entre vidéo, dessin, performance, installation vidéo immersive, interactive et jeu vidéo, cette exposition nous invite à nous reconnecter à ce qui nous relie à nos futurs ancestraux : le vivant.

AUTOUR DE L'EXPOSITION

Atelier montage vidéo avec son téléphone portable
Mercredi 8 mars de 14h30 à 16h30
Inscriptions auprès du service Arts visuels

A PROPOS

Isabelle Arvers est une artiste et commissaire d’exposition française dont les recherches portent sur l’interaction entre l’art et les jeux vidéo. Elle étudie les implications artistiques, éthiques et critiques du jeu numérique, et explore le potentiel créatif du piratage des jeux vidéo. En tant que commissaire d’exposition, elle se concentre sur les jeux vidéo comme moyen d’expression pour les artistes. Après avoir animé plus d’une centaine d’ateliers en France et à l’étranger, elle a conçu son 1er machinima en 2012, et réalise depuis de nombreuses vidéos à partir de moteurs de jeux. En 2019, elle fait un tour du monde de l’art et des jeux dans les pays non occidentaux pour promouvoir les notions de diversité de genre et de sexualité ainsi que d’origine géographique, en se concentrant sur les pratiques queer, féministes et décoloniales. Biographie sur le site de Isabelle ARVERS

Atuel, Matajuegos - Jeu vidéo

Matajuegos est une coopérative de jeux indépendante argentine, créant des jeux latino-américains qui ouvrent des perspectives sociales, politiques et culturelles. Formé en 2015 par Santiago Franzani et Pablo F. Quarta, le groupe explore les questions de travail, de genre, d'art, de politique et d'identité régionale.

Laidaxai, Daniela Fernandez - Jeu vidéo 

Daniela Fernandez est une illustratrice et créatrice argentine d'images et de sons. Membre du groupe des femmes dissidentes du secteur argentin du jeu vidéo depuis 2018, elle développe des jeux vidéo dans une perspective décoloniale, féministe et non violente.

Haut dans le ciel et sous les étoiles, Laura Palavecino - Installation interactive

Laura Palavecino est enseignante-chercheuse dans le domaine du game art et conceptrice d'images et de sons. Son travail mêle art traditionnel et technologie, dans le but de provoquer une rencontre émotionnelle avec la nature à travers différents champs de connaissance : la science, les récits ancestraux et les humanités. Haut dans le ciel et sous les étoiles est une œuvre composée d'une installation physique et d'un espace virtuel immersif. Conçue comme un paysage post-humain, l'œuvre réunit les quatre éléments symbolisés : l'eau, la terre, l'air et le feu.

Paramo, Eulalia De Valdenebro Cajiao - Vidéo de dessins d'installation

Dans la frailejonmétrie comparée et la carte des relations tactiles, l'artiste a travaillé avec les frailejones (Espeletia grandiflora, famille des Astéracées), plantes emblématiques des páramos colombiens, qui ont le pouvoir esthétique de ressembler à l'être humain, tout en s'emparant avec un regard critique des spécimens d'illustration botanique et d'herbier.

Dans ces pratiques artistiques, elle utilise son corps comme unité de mesure et déplace sa condition d'être humain (sujet) par rapport au végétal (objet). En utilisant les mêmes méthodes d'étude pour son corps que pour le végétal, elle se situe en effet sur le même plan de représentation. Cette idée se retrouve également dans la série Corps perméables , à travers un travail réalisé in situ.

Water Divinity (Divinité de l'Eau), Henri Tauliaut Jeu vidéo

Artiste et chercheur, Henri Tauliaut s'intéresse aux relations entre l'art et la science, notamment dans les domaines de l'art interactif et du bio-art. Il expose et se produit dans les Caraïbes, en Amérique du Sud et du Nord, en France, au Sénégal et en Chine. Quatrième et dernière installation de la série de jeux vidéo Interfaces, Water Divinity Game consiste en un jeu vidéo et une installation interactifs et immersifs créés entre 2020 et 2022. L'objectif du jeu est de permettre aux spectateurs de rencontrer des divinités aquatiques afro-caribéennes.

Coca para comer, Aniara Rodado - Installation, Performance

Chorégraphe, artiste et chercheuse, Aniara Rodado explore la sorcellerie et les relations interspécifiques du monde végétal, dans une perspective trans-féministe. Sa pratique questionne le contexte actuel de crise écologique et de fétichisation techno-scientifique. La tendance à standardiser les différentes formes de vie, à toutes les échelles, affecte les corps aussi bien que les alliances et les savoirs.

Epiculus Garden, Tania Fraga - Installation vidéo

Tania Fraga est une architecte, artiste informatique et chercheuse utilisant des interfaces cerveau-ordinateur dans des environnements interactifs immersifs. Elle crée des logiciels personnalisés de réalité virtuelle pour des installations spécifiques à un site à la recherche d'une symbiose entre les humains et les ordinateurs. Dans son travail, elle cherche à créer des réalités virtuelles et matérielles grâce à l'intégration de l'art, de la science et de la technologie. Les nombres, qu'elle considère comme des expressions sensibles d'un monde onirique sublime et transcendantal, occupent une place importante dans son travail.

Infinitree, Mbaye Camara & Isabelle Arvers - Machinima

Isabelle Arvers et Mbaye Camara se rencontrent à Dakar en 2021. En 2022, ils commencent à élaborer un projet documentaire autour des pouvoirs surnaturels et médicinaux des arbres, et commencent à mêler leurs pratiques liées aux jeux vidéo, à la peinture, aux installations végétales et à la réalisation de films 3D.

L'œuvre Infinitree initie un dialogue entre savoirs ancestraux et scientifiques sur fond de communication entre arbres, entre humains et non-humains, dans une installation mêlant peintures de jardins fantastiques, installation de courges, et machinima, film créé à partir de fragments de univers, dans ce cas d'un jeu vidéo.

Aux futurs ancestraux
A découvrir jusqu'au 12 mars 2023

SALLE D'EXPOSITION
Accès par la Médiathèque Jean-Rousselot
Place Pierre-Bérégovoy - 78280 Guyancourt
01 30 44 38 54 | mq.monod@ville-guyancourt.fr