Vendredi 21 Janvier 2022 - Sensations Essonne

LE PRINCE de Simon Pitaqaj au Théâtre de Corbeil-Essonnes

Le Prince de Simon Pitaqaj mercredi 2 février au Théâtre de Corbeil-Essonnes. Après sa remarquable adaptation de la nouvelle « Le rêve d’un homme ridicule », Simon Pitaqaj poursuit son exploration autour des œuvres de Fiodor Dostoïevski avec ce travail sur « L’Adolescent », avant-dernier roman de l’écrivain russe paru en trois volumes en 1876.

Le roman raconte quelques semaines de la vie d'Arkadi Makarovitch Dolgorouki, jeune homme solitaire, fils illégitime du puissant aristocrate Versilov et d'une domestique, qui entretient des relations difficiles avec ses proches préférant se plonger dans des réflexions chaotiques pour mieux exposer son « idée ».

À l’âge de sept ans, Arkadi est placé par ses parents dans un pensionnat où il reçoit une éducation d’élite. Il y prend alors conscience de son statut de « bâtard » car sa différence sociale lui vaut d’être la risée de l’école. Durant son apprentissage, une idée émerge au fond de lui : devenir riche, afin d’être aussi puissant que son père. Il ne peut pas s’empêcher de mettre en parallèle son histoire et celle de son ami Moussa, enfant perturbateur placé dans une école coranique.

Dans ses notes de préparation, Dostoïevski avait écrit : « un roman sur les enfants - rien que sur les enfants - sur un héros enfant ».

NOTE D'INTENTION / Simon Pitaqaj
L’essence de cette création repose sur mon obsession au bout d’une quête, celle d’un personnage que je sens récurrent dans la bibliographie de Fédor Dostoïevski. [...]. Quel est son prénom, son nom ? Avait-il une mère, un père, une sœur ou un frère ? Etait-il orphelin ? Allait-t-il à l’école ? Inconsciemment, dans le spectacle « L’Homme du sous-sol », j’avais considéré mon personnage comme orphelin : « J’ai jamais pu dire pardon papa, je ne ferai plus. » Cette phrase m’a toujours interrogé ! Tout cela m’a tourmenté jusqu’à ce que je lise cet autre texte de Dostoïevski, « L’Adolescent » : se dessinent alors devant moi l’enfance et l’adolescence de cet homme ridicule du sous-sol, car pour moi le Prince Arkadi Dolgorouki a tous les traits de caractère du personnage que j’avais mis en scène jusque-là.
 

LE PRINCE Compagnie Liria / Simon Pitaqaj
Mercredi 2 février à 20h30 (mardi 1er février est complet)

Théâtre de Corbeil-Essonnes - Salle GOLDONI
22 Rue Félicien Rops - 91100 Corbeil-Essonnes
01 69 22 56 19 | infotheatre@grandparissud.fr